Expériences autour de la perception de la forme en art et science

Abstract

La vision utilise un faisceau d’informations de différentes qualités pour atteindre une perception unifiée du monde environnant. Nous avons utilisé lors de plusieurs projets art-science (voir https://github.com/NaturalPatterns) des installations permettant de manipuler explicitement des composantes de ce flux d’information et de révéler des ambiguités dans notre perception. Dans l’installation Tropique, des faisceaux de lames lumineuses sont arrangés dans l’espace assombri de l’installation. Les spectateurs les observent grâce à leur interaction avec une brume invisible qui est diffusée dans l’espace. Dans Trame Élasticité, 25 parallélépipèdes de miroirs (3m de haut) sont arrangés verticalement sur une ligne horizontale. Ces lames sont rotatives et leurs mouvements est synchronisé. Suivant la dyamique qui est imposé à ces lames, la perception de l’espace environnent fluctue conduisant à recomposer l’espace de la concentration à l’expansion, ou encore à générer un surface semblant transparente ou inverser la visons de ce qui est située devant et derrière l’observateur. Enfin, dans Trame instabilité, nous explorons l’interaction de séries périodiques de points placées sur des surfaces transparentes. À partir de premières expérimentations utilisant une technique novatrice de sérigraphie, ces trames de points sont placées afin de faire émerger des structures selon le point de vue du spectateur. De manière générale, nous montrerons ici les différentes méthodes utilisées, comme l’utilisation des limites perceptives, et aussi les résultats apportés par une telle collaboration.

Publication
GDR Vision, Lille, 2017

Expériences autour de la perception de la forme en art et science

La vision utilise un faisceau d’informations de différentes qualités pour atteindre une perception unifiée du monde environnant. Nous avons utilisé lors de plusieurs projets art-science (voir https://github.com/NaturalPatterns) des installations permettant de manipuler explicitement des composantes de ce flux d’information et de révéler des ambiguités dans notre perception. Tropique Tropique Dans l’installation «Tropique», des faisceaux de lames lumineuses sont arrangés dans l’espace assombri de l’installation. Les spectateurs les observent grâce à leur interaction avec une brume invisible qui est diffusée dans l’espace. Dans «Trame Élasticité», 25 parallélépipèdes de miroirs (3m de haut) sont arrangés verticalement sur une ligne horizontale. Ces lames sont rotatives et leurs mouvements est synchronisé. Suivant la dyamique qui est imposé à ces lames, la perception de l’espace environnent fluctue conduisant à recomposer l’espace de la concentration à l’expansion, ou encore à générer un surface semblant transparente ou inverser la visons de ce qui est située devant et derrière l’observateur. Enfin, dans «Trame instabilité», nous explorons l’interaction de séries périodiques de points placées sur des surfaces transparentes. À partir de premières expérimentations utilisant une technique novatrice de sérigraphie, ces trames de points sont placées afin de faire émerger des structures selon le point de vue du spectateur. De manière générale, nous montrerons ici les différentes méthodes utilisées, comme l’utilisation des limites perceptives, et aussi les résultats apportés par une telle collaboration. Elasticité Elasticité - poster présenté au GDR vision 2017, Lille. - abstract: https://github.com/NaturalPatterns/2017-10-12_GDR/raw/master/2017-10-12_PerrinetRey2017abstract_168363.pdf - poster : https://github.com/NaturalPatterns/2017-10-12_GDR/raw/master/2017-10-12_PerrinetRey2017poster.pdf - poster (code) : https://github.com/NaturalPatterns/2017-10-12_GDR/blob/master/2017-10-12_PerrinetRey2017poster.ipynb - more code : https://github.com/NaturalPatterns

Avatar
Laurent U Perrinet
Researcher in Computational Neuroscience

My research interests include Machine Learning and computational neuroscience applied to Vision.